Rénovation : quelle pose pour ma porte d’entrée ?

Généralement, la pose d’une porte d’entrée est un travail qui peut être considéré comme un travail facile. Or, en fonction du chantier, la technique à entreprendre doit être différente. C’est la raison pour laquelle il est toujours recommandé de faire appel à des professionnels. Ces derniers peuvent vous garantir une bonne étanchéité de la porte. Par contre, si vous avez les connaissances requises, vous pouvez réaliser vous-même la pose de votre porte d’entrée. Dans cet article, nous vous guiderons à choisir la technique adaptée à votre porte d’entrée.

Les techniques de pose de porte d’entrée

En cas de rénovation, la technique de pose d’une porte d’entrée peut être différée en deux, notamment : la dépose totale et la pose sur dormant existant.

Pour la dépose totale, vous devez poser l’ancienne porte avec son bâti, puis, poser la nouvelle porte d’entrée sur l’emplacement laissé vide. Avec cette technique, il est possible de faire la pose de la nouvelle porte en tunnel, en feuillure ou en applique.

Par contre, pour la pose sur dormant existant, il est nécessaire de conserver l’ancien dormant en place et superposer un nouveau cadre, avec un profil adapté, sur l’ancien cadre. Cette deuxième technique de pose n’est donc pas adaptable que quand l’ancien dormant en place est en très bon état et solidaire de la maçonnerie.

Les différents types de pose d’une porte d’entrée

En fonction de votre chantier, vous pouvez choisir entre trois différentes poses de porte d’entrée. Vous pouvez choisir entre une pose en applique, une pose en tunnel et une pose en feuillure.

La pose en applique est la pose dite « en neuf » d’une porte. Elle vient généralement s’appuyer sur la maçonnerie, face intérieure de la maison. Bref, avec elle, la menuiserie et fixée par des pattes ou équerres vissées-chevillées tout autour de la baie sur la paroi intérieure.

Ultérieurement, la pose de porte en tunnel ou pose en tableau est celle qui s’effectue entre les murs. Elle convient à une maçonnerie d’assez forte épaisseur. Avec celle-ci, le dormant est donc posé au nu intérieur, à mi-épaisseur ou au nu extérieur de la façade.

Enfin, la pose de porte en feuillure est la pose indiquée si le dormant de l’ancienne porte n’est pas conservé. Elle est idéale en cas de rénovation, seulement, elle demande quelques travaux beaucoup plus complexes. Parmi ceux, il est indispensable réaliser une feuillure dans la maçonnerie et d’encastrer au nu intérieur de la paroi les montants et la traverse haute.

Les étapes de la pose d’une porte d’entrée

Que cela soit une pose en applique, en tunnel ou en feuillure, afin de pouvoir garantir l’étanchéité de la porte, il est recommandé de suivre les étapes suivantes :

Premièrement, vous devez préparer la porte tout en vérifiant sa dimension. Ensuite, vous devez poser le bâti et fixer le dormant dans la maçonnerie. Après cela, il est conseillé de passer directement à la pose de la porte, puis travailler l’étanchéité de la porte. Pour ce faire, vous devez utiliser du mastic d’étanchéité et poser des joints. Enfin, bouchez efficacement les trous et les éventuels interstices sur la porte et les murs.